Rosier de Saint Adrien

Résistant et Remontant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint Adrien est le nom du Jardin Préféré des Français élu en 2013.

Kordes lui dédie ce rosier arbustif aux formes généreuses. Il est naturellement résistant aux maladies et ne nécessite donc pas de traitement. Il est également très remontant, c'est à dire qu'il fleurit une deuxième fois dans l'été sans que l'on ait à intervenir. Les fleurs sont assez grandes puisqu'elles présentent un diamètre de 10 cm environ lorsqu'elles sont épanouies. Elles émettent un parfum délicieux, présent sans être enivrant.

Sol : s'adapte à tous terrains
Période de floraison : mai/juin à septembre
Nature du feuillage : caduc

Résistance du feuillage au mildiou : ***

Résistance du feuillage à la tâche noire : ***

Parfum : **

La taille

La taille joue trois rôles importants dans le bon développement d'un rosier : elle rajeunit le rosier, prévient les maladies et c'est d'elle que dépend le nombre de fleurs et de floraison dans la saison. La taille des rosiers buissons a pour but de maintenir une belle forme buissonnante.

Une taille a toujours pour but de dégager le cœur de l'arbuste et de supprimer bois mort, branches malades et rameaux trop frêles. On conservera les rameaux les plus vigoureux, en général 3 à 6 branches bien réparties pour une forme buissonnante.

    1. Une taille d'entretien : raccourcissez, de manière régulière au cours de la saison, les rameaux ayant fleuris. Pour favoriser une nouvelle floraison de vos rosiers remontants, supprimez les fleurs fanées en même temps que leur tige avec 2 ou 3 feuilles.

   2. Une taille préparatoire à l'automne : elle reste légère et vient anticiper la vraie taille de printemps.

Dans les régions à hivers froids, vous pouvez vous en passer, pour éviter de fragiliser l'arbuste.

   3. La taille de printemps : vers février-mars, quand les bourgeons sont devenus des pousses de 2 à 3 cm de long, couper court à +/- 60 cm de hauteur en dégagent le cœur de l'arbuste et supprimer les bois mort, branches malades et rameaux trop frêles. On conservera les rameaux les plus vigoureux, en général 3 à 6 branches bien réparties pour une forme buissonnante.

 

 

© 2014 by Françoise MALGOUYRES